On Reality TV Series « I Hit It With My Axe, » Porn Stars Play D&D – Dungeons & Dragons – io9

On Reality TV Series « I Hit It With My Axe, » Porn Stars Play D&D – Dungeons & Dragons – io9.

Chuis fan, rien que pour le coté totalement décalé de l’idée… et le titre résume entièrement le sujet, de la télé réalité, du Donjon & Dragon, et des porn stars.

Question: les producteurs n’avaient plus de projet à financer et fallait boucler le budget de l’année?

plaque

Vous pouvez retourner à une activité normale…

J’ai une maquette présentable puisque le reste des éléments existe déjà, pour montrer à ma cliente le résultat final, avec un fond à peu près évocateur -que je vais donc devoir peindre.

Je viens de voir Kalisgh, enthousiaste au résultat, mais quelques détails à corriger, comme la trop forte différence de nuance entre les deux dadas, provoquée par deux photos éclairés fort différement, et la poire sur le front du cheval harnaché pour l’attelage, qui ne doit pas être décorée, pour suivre les standards du genre. En gros, rien de dramatique, et maintenant. je peux aller finir mon remake du dernier Romero en live, prendre une douche, et m’effondrer béatement si j’ai envie!

Quand le travail sera achevé, je ferai une galerie sur le blog, et en employant les outils de galeries présente, on pourra afficher un diaporama des étapes, à moins que j’aille en créer un en flash/vidéo, ce qui serait plutôt sympa en y ajoutant des commentaires. L’idée me trotte un peu, et avec des commentaires sur les techniques employés, je suppose que des gens seraient assez intéressés.

Le top moumoute du jour

Quatre heures de sommeil dans la face, et un dessin qui ne peut pas attendre que je cesse de rejouer Land of the Dead pour l’avancer, vu que le client voudrait voir une maquette dans la soirée.
Des fois, dormir, c’est un bon plan…

Inlandho on deviantART

Inlandho on deviantART.

Toujours dans la foulée des contributions pour promouvoir des proches, la galerie de mon ange. J’en tiens une certaine fierté, puisque je l’aide à apprendre à dessiner depuis un moment, et que les progrès  accomplis sont du genre de choses qui rendent fière.

Inlandho aime entre autres beaucoup prendre un dessin pour le mettre en couleur, et essayer de lui donner une ambiance et un thème, et commence à sérieusement réussir à ce petit jeu là. Le seul hic, c’est que c’est difficile de le convaincre de son talent, car il est toujours hésitant et peu sûr de lui.

Alors, si vous passez par là, n’hésitez pas à écrire un petit mot!

The RPG matos et le html/wysiwyg

Alternative Reality – Un dessin par Jour » The RPG matos.

S’auto-écrire un article, c’est trèèèèès légèrement gonflé. Thias ou Alias tombent là dessus, j’ai pas fini d’entendre parler du pays, moi. Mais en l’occurence, le petit article en question concerne en effet l’annonce de l’ouverture des pages de mon blog consacré au matos de jeu de rôle, c’est à dire ressources, feuilles de personnages, et Openrange que je mets donc à disposition, servez-vous, mais aussi la création de pages sous wordpress en ayant eu l’infini bétise de faire confiance à leur éditeur wysiwyg.

Il y a des choses qu’il ne faut pas faire.

Visiblement, je suis bonne à aller récuperer le HTML de ces pages, et faire un truc à peu près lisible avec un éditeur externe -dreamweaver pour ne pas le nommer, en fait- car en l’état, la mise en page avec ce que WordPress propose, c’est pas mal mais ça pique à les yeux quand même. Il vous suffit de visiter les pages The RPG matos et Openrange pour le constater sans effort.

Sinon, pour terminer sur une meilleur note, le contenu des pages susnommés est accessible à votre bon plaisir, je serais ravie cependant de retrouver des petits mots, commentaires, critiques, etc à ce sujet, ne serai-ce que parce que cela fait plaisir.

jadzia1

Un cheval, une Zoraï, deux colos, et une brouette…

Donc, non pas un dessin du jour, mais un peu plus… et je pourrai dire aussi le dessin de la nuit, mais ce soir, je compte bien me coucher avant minuit -mais les bonnes résolutions, on sai ce que c’est.

Donc, pour commencer, et avant de vous montrer la suite de mon travail de commande avec têtes de dadas et couleurs, j’ai repris un vieux dessin inachevé: « mizu » (foyer, dans la langue Zoraï). Le dessin est un fanart, puisqu’il s’agit d’un groupe d’avatar des joueurs de ma guilde du MMORPG Saga of Ryzom. Il trainait sur mon disque dur depuis longtemps, alors je me suis décidé de m’en servir pour entrainements de technique de colorisation rapide -pour ne pas dire torchée.

Mais en fait, voyez vous même:

A peu près 5 mn plus tard, cela donne ça:

Mais ca restait facile, donc on passe au corps…

Je m’étais dis que le fait que les zoraïs aient la peau bleue allait arranger mes affaires… en fait, non, et je n’ai pas vu la différence. Le problème avec la peau humaine -même bleue- c’est d’en rendre la texture satinée, tout en essayant de s’interdire de s’éterniser sur les détails et le travail de lissage.

On va constater avec les vétements que le principe en effet est d’essayer de ne pas s’arrêter sur les détails. Le truc est qu’ils peuvent attendre, souvent c’est en voulant les perfectionner que je perd le sens de l’ensemble… alors que ces détails peuvent etre tous repris après l’ensemble du travail. C’est un gain de temps, et aussi de naturel, au final.

Voilà ce que cela donne à l’heure actuelle:

Temps écoulé: 45 mn environ (si je ne me trompe pas).

Quand au dada…

Alors une fois fini l’encrage, on lâche les couleurs en vrac. Ici, je ne m’occupe encore que de sa robe:

Après, commence le travail de colorisation. Le truc est qu’avec la brosse ronde la plus classique de photoshop, tout ce que l’on va faire est de changer de couleur, d’opacité, et de diamètre. Avec une palette de base, on commence à travailler la couleur copmme on traite une peinture avec des pinceaux simples. C’est sur le cheval même et les mélanges que nous créons entre les nuances que les opacités différentes multiplient, que l’on a finalement notre palette complèmentaire:

Hop! Mais en fait, j’ai appris en cours de route qu’avec un tel nez, et la partie blanche si étendue, il aurait les naseaux et les lèvres roses. On en revient d’ailleurs au soucis élémentaire de tout illustratreur: tout ce qui peut être cohérent face à la réalité doit l’être. Le détail du museau rose est par exemple typique: sans, ça ne change rien, en apparence, mais notre mémoire visuelle a vu des tas de chevaux, et ce détail lui sera familier, et lui dira « tiens, il est correct, ce cheval », sans même que nous en ayons conscience. C’est pour cela qu’on parle en illustration du diable dans les détails, une chose que j’essaye toujours de garder à l’esprit.

Arrêt du travail de la robe, tant que je n’ai pas jeté les fonds du harnais et de la crinière… et on y reviendra alors.

Temps écoulé: environ 20 mn.