Mais au fait, j’ai oublié de vous montrer plein de dessins.

Ca a sérieusement produit ces derniers temps, mais passant mon temps la tête totalement sous l’eau avec le travail de réecriture et révision des docs des Chants de Loss, le jeu de rôle, je ne me suis plus occupé de vous montrer mon travail ici !

Alors, comme y’a de la matière on va vous le montrer au fur à mesure dans la semaine :

On commence par l’illustration d’une couverture de supplément petit format pour le jeu de rôle ONE%. Le délai très serré pour finir le taff m’a un peu interdit de chipoter, alors j’y suis allé bille en tête sans trop prendre le temps de faire des essais de mise en scène différents. Mais chez Gamefu, ils furent très contents du résultat, donc objectif atteint :

La suivante est partie d’une illustration détente, que j’ai fini par bosser. Pierre le Pivain m’a, comme il le fait régulièrement, aidé, conseillé et montré des trucs au fur à mesure que j’encrais et colorisais :

Je suis vannée ! Ouais, encore le Lundi, alors que j’ai fait que le Samedi. Oui, je sais, je suis une fiotte ; j’assume. Mais bref, nous avons donc participé à la dernière édition d’Orc’idée, la plus grande convention de jeux de Suisse Romande, qui dure sur tout un week-end, à Lausanne, et s’y tient dans les…

via Orc’idée 2017, c’était BIEN ! — Les Chants de Loss, le Jeu de Rôle

Le Champion du Trône de Rubis

C’est la première fois que je tente de faire une peinture de personnage en armure avec un brin de compo et de mise en scène,  et cela se voit. J’entends par là que le résultat fait le job voulu, mais que je suis encore loin du résultat que je vise et j’approche à pas lents.

Le truc, c’est que la peinture est loin d’être du dessin et de la colo de qualité, ce n’est pas du tout la même technique : c’est nettement plus rude  même si certains trucs sont communs. C’est un travail que je fais peu et la plupart du temps, je me plante en cour de route et vous ne voyez jamais le résultat. Comme une des mes principales préoccupations est d’obtenir le meilleur résultat possible en un minimum de temps, j’ai souvent travaillé et raté des speedpaintings, avec modèles ou pas,  que vous ne verrez jamais, me refusant à passer 20 ou 30 heures sur une peinture quand j’estime que le résultat ne vaudra pas le temps consacré. Bha oui, j’ai juste pas le temps, bosser vite est nécessaire pour gagner un peu ma vie et c’est pas comme si j’avais pas un tome 3 de mes romans à écrire, et un jeu de rôle à finir pour Mars-Avril !

Maintenant, cela commence à venir, à force de travail. Ici, l’illustration a pris un peu plus de sept heures ; elle est imparfaite et d’ailleurs Pierre le Pivain me dit que y’a vraiment des choses à retravailler dessus. Mais même perfectible, elle obtient le résultat visé : mettre en scène avec une qualité et une ambiance qui me font plaisir un personnage emblématique du jeu de rôle les Chants de Loss, et à titre personnel, me permettre de progresser. Pour avoir un bon niveau de peinture, il me faudra encore toute cette année. C’est l’objectif. Alors…. au travail et enjoy !

Princess Sword-Woman

Une illustration pour les Chants de Loss, le jeu de rôle : une des légendes de Loss. Je dois beaucoup à Pierre le Pivain pour la réussite de la couleur, grâce à ses conseils.

Et oui, ça bosse, mais je suis un peu surchargé en ce moment, c’est pour cela que le blog est assez peu mis à jour coté nouvelles, c’est que ça travaille sec sur je jeu de rôle pour finaliser le projet, entre deux commandes de clients !

Et comme toujours, quelques étapes du travail :

 

Un mois de réécriture pour le JDR Les Chants de loss.

Un mois sans pratiquement donner de nouvelles sur mon blog, et pas de dessins… c’est quoi cette affaire ?… ben en fait, c’est que j’ai travaillé en priorité sur le premier des trois livrets du jeu de rôle les Chants de Loss, qui a été achevé il y a trois jours. Donc, je n’ai repris le dessin et les illustration, dont les commandes pour mes clients, que depuis trois jours, en fait.

En parlant du jeu de r’ole, voici la version finale du du Livre 1, l’Univers, des Chants de Loss, le jeu de rôle.  C’est seulement la version texte, sans mise en page, extraite directement depuis un document word converti en PDF. Mais il y a  tout le monde de Loss, ou tout du moins la partie lisible publiquement.

Les Chants de Loss, le jeu de rôle, Livre 1 : l’univers (PDF, 2.1 Mo)

Bien sûr, n’hésitez pas à télécharger, lire, en profiter et nous donner vos avis et critique, ici ou sur vos blogs et sites préférés, ou encore sur Facebook, en rejoignant le groupe des Chants de Loss !

Et donc, comme je le disais, j’ai repris quand même le dessin, avec une illustration qui attise les conseils de mes collègues illustrateurs, mais qui est selon moi considérable comme achevée :