On va causer code de conduite fair-play & respect en JDR

En fait, il y a bien un an que je voulais écrire cela, mais voilà, en un an, j’ai jamais eu le temps, surtout pour cause de jeu de rôle professionnel à boucler, de roman à avancer et sans doute d’un brin de procrastination. Ceci dit, entre temps, les amis de la Convention Orc’idée s’y sont mis, eux, alors je ne vais sans doute rien proposer ici d’original.

Mais qu’est-ce donc ? Hé bien, c’est une proposition de charte, pensée selon le principe de codes simples d’humanisme, de fair-play, de respect mutuel et de souci de la sécurité émotionnelle d’autrui. Ce qui est écrit ici devrait couler de source, mais comme ce n’est pas le cas, je vous le propose donc. Sentez-vous libre d’en user comme vous le voulez, c’est pour vous !

Article 1

Une partie de jeu de rôle, en club ou en convention, est par défaut ouverte à tous, sans aucune distinction de genre, d’âge, d’orientation politique ou sexuelle, de croyance, de nationalité ou de couleur de peau. Le but d’une partie de jeu de rôle est que chaque participant s’amuse, dans le respect constant de ses différences et ses sensibilités, et en respectant constamment les différences et sensibilités de tous les autres participants.

Note : une partie de jeu de rôle dans un cadre privé n’est pas tenue de respecter l’article 1, mais si elle accueille de nouveaux participants, elle se doit de respecter les articles 2 et 3.

Article 2

Les participants d’une partie de jeu de rôle sont tenus de respecter tous les autres participants, c’est-à-dire en évitant, sans conditions, toute forme de discrimination, qu’elle soit sur l’âge, le genre, l’expérience, l’orientation sexuelle, l’ethnie, la nationalité, etc. L’humour basé sur la stigmatisation, tout autant que la discrimination, les injures, les sous-entendus humiliants ainsi que toutes les formes de comportements de discrimination passive n’ont pas leur place dans une partie de jeu de rôle. Les participants y sont rôlistes, avant tout, et rien d’autre et doivent être tous respectés d’égale manière.

Article 3

Si une partie de jeu de rôle ne peut respecter les principes des articles 1 et 2, les participants ont pour devoir de fournir, par avance, un avertissement clair et détaillé que le contenu de leur partie de jeu de rôle ne pourra respecter les différences et sensibilités de chacun, en spécifiant pourquoi !

Article 4

Une partie de jeu de rôle commence par une bonne compréhension entre les participants du contenu de la partie, principalement des thèmes et sujets abordés, surtout si ces derniers sont de nature à toucher les sensibilités de chacun. Cette consultation a pour finalité que tous les participants puissent annoncer qu’ils sont d’accord avec ces contenus, ou émettre leurs réserves, y compris en décidant de ne pas participer. Il s’agit d’établir un contrat social entre les participants, que chacun sache en toute état de cause s’il souhaite, ou non, participer à une partie de jeu de rôle qui peut le heurter émotionnellement ou non.

Article 5

Les contextes et univers de jeu de rôle incluent éventuellement des discriminations et des violences. Elles doivent être admises et acceptées en toute connaissance de cause par les participants. Il est donc absolument nécessaire que ces derniers soient informés de ces contenus et soient en mesure, en toute connaissance de cause, de pouvoir faire la part des choses entre leur personnage et eux-mêmes. Rien ne coule jamais de source ! Meneurs de jeu, informez vos joueurs ! Participants, informez vos camarades de jeu !

Article 6

Rien ne justifie la discrimination d’un participant ou une violence verbale, psychologique ou physique, sous couvert qu’il s’agit d’un acte de personnage envers un autre personnage. Si un participant se sent agressé par une discrimination ou une violence commise sous couvert des relations entre les personnages, c’est qu’il est agressé lui-même et non son personnage.

Article 7

L’humour est une chose personnelle et propre à chacun. Ce que vous trouvez drôle ne l’est pas forcément pour d’autres participants. Il est de votre responsabilité d’être capable de comprendre que votre humour blesse autrui et accepter de l’éviter. Le meilleur des humours est celui qui fait rire tout le monde et ne blesse personne.

Article 8

Les comportements inappropriés, comme la drague ou le contact physique sans aucun accord clair, sans oublier les discriminations, injures et violences, n’ont pas leur place entre les participants d’une partie de jeu de rôle. Si vous êtes victime d’un comportement inapproprié, parlez-en ! il est parfois difficile pour un participant de réaliser qu’il a eu un comportement déplacé.

Article 9

Vous êtes témoin d’un comportement inapproprié ? Ne restez pas témoin silencieux, intervenez ! Souvent, la victime n’osera rien dire de peur de troubler la partie de jeu de rôle et les témoins n’oseront pas plus. Mais votre intervention peut vous permettre de venir au secours de la victime qui pourra alors s’exprimer plus librement en se sentant soutenue.

Article 10

La Carte X est un outil qui sert à intervenir pour régler tous les cas de mal-être auxquels on n’a jamais pensé. Son but est de ne pas être nécessaire, mais comme personne ne peut jamais prévoir toutes les éventualités, elle est là pour couvrir celles auxquelles vous, participants de jeu de rôle, n’aurez jamais pensé. Posez la carte X sur la table, expliquez son usage et oubliez-la. Et si malgré tout elle sert, les participants qui ont eu à en user vous en remercieront.

Plus d’infos sur la Carte X

Voilà… Soyez libres d’user de cette charte, de commenter, de proposer des modifications, de la reprendre à votre compte, etc. Je sais TRES BIEN que je vais encore me faire plein de nouveaux amis qui vont venir hurler au féminazgulisme ou au complot du « OnPeutPlusRienDire »  mais cette charte ne s’adresse pas à eux. Elle rappelle juste ce qui est évident dans le jeu de rôle à savoir que c’est un loisir qui doit être pratiqué de manière respectueuse, faire-play et consentie, ce qui n’est, pour une certaine minorité sur laquelle je tape régulièrement avec joie, pas une évidence du tout.

6 pensées sur “On va causer code de conduite fair-play & respect en JDR

  • 8 mars 2019 à 14 h 34 min
    Permalink

    Génial, bises !

  • 8 mars 2019 à 16 h 49 min
    Permalink

    Bon début; à mon avis, il y a moyen de simplifier en virant quelques redondances, mais c’est mineur.

    • 8 mars 2019 à 16 h 52 min
      Permalink

      Tu as ma bénédiction pour en faire une version simplifiée si tu as envie !

  • 8 mars 2019 à 20 h 46 min
    Permalink

    C’est pas mal, mais j’oterai purement et simplement la notion d’âge de l’article 1.

    En effet pour moi c’est le seul fait pour lequel tu es obligé d’indiquer dans l’article 3 si une partie ne peut respecter les articles 1 & 2.

    D’ailleurs comment une partie pourrait ne pas respecter l’article 2 et qui y jouerais XD.

    Car oui l’âge est vraiment le seul motif valable de refuser quelqu’un à sa table, surtout dans un contexte de convention.
    Quelqu’un qu’on estime trop jeune au vue des thèmes évoqués, on le fait pas jouer point.

    Il peut se dire mature, c’est une convention, on le connait pas, il va jouer sur les tables qui ont ses scénarios adaptés.

    Enfin je reprendrai l’article 8, c’est aucun contact physique du tout.
    Il n’est même pas question d’accord ou autres.
    Ce n’est déjà pas admis en gn « classique » alors qu’on mime alors qur table ou on raconte, rien ne devrait admettre un touchement physique quel qu’il soit.

    Mais sinon c’est propres et clair c’est cool.

    Ps: je n’ai rien dis sur la x card car je suis gentil ce soir. Mais brûler là et parler, c’est la base même du jdr, si quelqu’un a un soucie considérer le, ne le laisser pas tout seul avec son problème sous prétexte de ne pas vouloir interrompre le jeu.

    Ps2: ah merde raté -_-!

    • 9 mars 2019 à 11 h 15 min
      Permalink

      Concernant l’article 8 et ta remarque sur aucuns contacts physiques du tout, en fait, j’ai une question : mon Ange et moi, on peut s’embrasser ou se prendre la main pendant une partie de JDR, on fait quoi ? On se l’interdit ?… c’est dans cette idée que les contacts physiques font partie des contacts sociaux que je me vois mal dire : verbotten tout contact.
      Mais le reste de tes remarque se tient fort bien !

      • 10 mars 2019 à 10 h 48 min
        Permalink

        Perso, je sais que c’est con mais oui, je demande de pas le faire à la table pour plusieurs raisons, même si je suis ouvert d’esprit et tout je peux comprendre que :
        Deux hommes ou deux femmes qui se prennent la main ou autres peut encore choquer.
        Un homme et une femme qui font de même renvoie au vieux cliché de la petite copine du roliste qui vient pour tester. Ce qui est dommage car ça dévalue sa valeur.

        Mais oui, c’est peut être juste moi qui ait un problème avec les démonstrations physique en public lol

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/users3/p/psychee/www/blog/wp-content/plugins/bmo-expo/classes/theGallery.php on line 136