Polaris, études de mode et autres speedpaintings

Bon, le taff pour Polaris avance bien, enfin, autant que possible. Comme des tas d’éléments visuels étaient un peu vagues, je les ai défrichés, et cela a fourni de la matière pour les auteurs, ainsi, je sais déjà pas mal de données sur comment créer la scène commandée, et ainsi être sûr de pas tomber « à coté ». Ça a un peu supris un de mes commanditaires qui pendant un moment a eu peur que je m’égare, alors que je faisais des études sur les looks typiques des gens. Après rapide discussion, tout est nettement plus clair. Et je vais faire le premier dessin pour la fin de la semaine -si la Convention m’en laisse le temps. Et si le moral me le permet, car c’est pas trop la joie, là. La vie s’arrange toujours pour nous rappeler à la réalité de manière abrupte. On fait avec, mais ce coup-ci m’a fait mal, faudra que je gère avec cette douleur.

Mais bref, trêve de tristesse, ça arrangera pas mes affaires, ni celles de personnes, et hop… speedys!

3 pensées sur “Polaris, études de mode et autres speedpaintings

  • 30 mars 2010 à 18 h 36 min
    Permalink

    Je dirais que, en l’état, ça fait un peu trop « décalque »; ça ne ressemble pas à ton style.

  • 30 mars 2010 à 18 h 50 min
    Permalink

    je dois dire que sans être décalqué, c’est pas loin. Mais c’est surtout pour étudier des bijoux et des tenues, sans avoir à me faire chier^^

  • 1 avril 2010 à 0 h 30 min
    Permalink

    Hm.. Polaris, si je ne suis pas complètement à côté de mes pompes, ils ne sont pas du tout censés vivre dans l’opulence, non ? (mon copain y joue et m’en a pas mal parlé)

    Là ces jeunes femmes ont l’air on ne peut plus chics et riches 😉 Après, si il s’agit d’un nouveau tournant ou que sais-je d’autre…

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :