Purée, un an ! (Paravent des Chants de Loss, le JDR)

C’est le temps qu’il aura fallu pour finir ce travail… un an.  Et en fait, j’avais dix 110 heures ? On est à plus de 130 heures en totalité…

130 heures depuis le premier coup de crayon, pour arriver à finir le paravent des Chants de Loss. Mais le plus important est qu’il soit achevé et fini dans les temps ! Il y a sûrement encore des retouches à faire, mais du détail mineur, qui sera fait en post-prod d’ici quelques jours. Pour ça quelqu’un à l’oeil expert va m’aider : Pierre le Pivain va regarder ma gribouille géante ce week-end.

Que dire encore ? Rien, si ce n’est une certaine fierté ; c’est la plus grande composition que j’ai jamais produite, la plus compliquée sans doutes, la plus difficile à réaliser au final. Pratiquement tout ce que j’y ai fais m’a mise hors de ma zone de confort, parfois aux limites de mes compétences, en me forçant au défi. Bien sûr, ce n’est pas aussi génial que ce que je rêvais de faire : ça ne l’est jamais. Mais le résultat final est franchement bien. On va pas râler… et hop, on vous montre la bête :

Ci-dessous, les trois volets A4 horizontaux :

 

Et voici à quoi cela ressemblait au départ, il y a un an !

Une pensée sur “Purée, un an ! (Paravent des Chants de Loss, le JDR)

%d blogueurs aiment cette page :