Archives pour la catégorie Les copainches

Shaan renaissance, c’est bien, mangez-en!

 

 

Shaan est un JDR édité pour la première fois il y a 25 ans, avec tout ce que cela comportait d’idées de génie, d’originalité, de vieilles mécaniques de jeu imbitables, et d’erreur de jeunesse.

Et pourtant, c’était génial. 25 ans plus tard, Igor Polouchine remets cela avec des collègues et amis, et nous sort la Renaissance, par souscription. Je ne vais pas vous présenter Shaan, il va le faire mieux que moi, je tiens par contre à dire que franchement, c’est de la bombe, et que pour le prix de la souscription, cela mérite largement l’effort.

La page de présentation de Shaan

Les quelques mots d’Igor sur la naissance de son JDR (lisez. c’est tout une aventure, j’adore!)

 

 

dragon-final

SAI Vs Photoshop ou le soucis des vieilles habitudes contre les outils récents

J’aurais aussi pu appeler cela « où comment Axelle se prends la tête pour des prunes », ou encore, simplement: le constat est que si je je fais pas un peu de détails et de glis-glis -dont un minimum syndical de trames- dans mes dessins, ils ne me plaisent pas.

Le soucis est que si changer de mode de travail et de degré de style, j’en ai rien à carrer quand je fais de l’illustration – en général, ça ne se voit pas tellement- c’est une autre paire de manche sur des planches de bédé.

Et commence ici le dilemme (lemme! Ça c’est fait..).

Votre Psychée des familles est en effet emmerdée. Elle a envie de continuer à faire ses pages de manga (allez, assume axelle, ok, bédé et manga, même mot, mais bon, les gens te voient pas faire un album franco-belge), et cela demande un assez gros taff, et de le faire assez vite. Le soucis c’est que j’ai pas un style si rapide que cela. Ok, je vous montre des crayonnés fait en deux heures, je tue. Je vous montre l’encrage 3 heures après, je tue aussi. Mais on en reparle encore 5 à 8 heures plus tard pour la colo.

Et c’est UNE illustration. Mine de rien, là comme ça, de suite, 10 heures minimum pour un dessin, plutot proche de 13, et je n’ai ici pas rajouté les deux trois heures à faire autre chose, ou à perdre du temps pour corriger ici et là. Oui, ca veut dire 15 heures pour une colo pleine page.

Une colo SIMPLE.

Parce, que, par exemple, ça, là, ça m’a pris à vu de pifomêtre 25 heures (et deux ans pour décider de le finir, oui, Isa, je vais me flageller avec des orties fraîches, promis!).

dragon-final

 

Et c’est pas le plus long! j’ai eu des colos et dessin à 40-50 heures pas finies!

Genre, que je compte terminer, sauf que j’ai aussi envie de le refaire vu qu’il a des erreurs qui m’agacent, lui, il a dépassé les 50 heures:

rare-instant38

 

Si vous commencez à voir le soucis, revenons à la bédé -pardon, au manga…. en fait, on s’en fout, parlons de bédé et de temps et méthode de travail, VS qualité de travail et de rendu.

Je disais donc que oui, je dessine vite, mais dessiner vite ne veut ni dire dessiner bien, ni dire réussir du premier coup, ni encrer et coloriser vite. Je me souviens de quelques artistes sur Deviant Art que je maudis pour leur incroyable qualité d’exécution en un temps record (au hasard, Shiniez, par exemple). Mais j’ai pas ce talent. Même la douce et talentueuse Audrey Mollinati, ou encore mon pote Lohran bossent plus vite que moi. Je suis une illustratrice mezzo-moyenne. (ok, je me mettrais moyen moins, mais on m’a dis que je dois pas me dévaloriser).

Et le soucis, c’est que sur des planches de bédé, ça pardonne pas: si on travaille vite, ce sera forcément moins bon. Ce qui ici revient à mon soucis; avoir testé deux outils sur deux planches différentes, un qui me force à être sacrément attentive à mon trait, un autre qui rends les choses (trop) faciles. Il s’avère que j’ai un trait qui apprécie d’être assez fin, qui apprécie d’être détaillé, et qui de toute façon ne me va que si y’a des tit détails et glis-glis partout. Et encore, je me retiens le plus souvent.

Mais en comparant ces deux encrages, on comprends mieux le soucis. Qui peut se résumer à: non, définitivement, je ne peux pas faire des planches torchées en une journée environ:

planche1trait1

 

page3-encrage

 

La première planche, c’est du photoshop. C’est chiant, c’est long, c’est du trait, très très peu de vectoriel, et donc rien qui aide le pinceau quand on est en train d’encrer. C’est fastidieux, oui.

La seconde, c’est SAI. la planche au crayon était moins détaillée, plus épurée, mais SAI, c’est du trait et tracé vectoriel avec des outils pour créer les pleins et délié, les épaisseurs, etc, en gros, pour torcher le boulot.

Et c’est ce qu’il a l’air, torché. Je pourrai me contenter de ça, et après tout, je n’ai comme objectif que de raconter une histoire et faire cette histoire en images, mais malheureusement, ca rend pas terrible, surtout quand on en arrive à avoir comme fond de la prochaine planche ce genre de dessin, qui ne PEUT pas être chouette sans être traité en mode dessin détaillé et glis-glis partout:

case4-1

Je pensais, comme me l’a suggéré Thias et mon Ange, poursuivre mes planches sans retour en arrière. Finalement, je vais refaire un travail fait hier. J’ai adoré, n’en doutez pas, faire un dessin/encrage/colo, en une journée. Mais il s’avère que ce n’est pas payant. Comme ne sera pas payant de me faire torcher le travail par SAI à l’encrage. je vais donc mettre de coté les outils « faciles » quitte à perdre plus de temps, pour me servir de ceux-ci comme j’userai de feutres, plumes et règle.

Le dessin est une histoire de création itérative sans jamais de fin!

Sur ce, au boulot! Et n’hésitez pas à réagir ici ou sur Facebook!

Grr!

Faut vraiment que je mette un forum sur mon blog lui-même, que les habitués puissent venir dire plein de bêtises -et moi aussi!

(je pensais essayer de lier mon forum phpbb 3 existant au blog…. mais moi et les finesses de wordpress et du PHP…)

EncreJedi

Howakan: jedi inside

Howakan est un ami, qui voulait depuis belle lurette apprendre à dessiner, et à qui je donne des cours, et conseils. Je lui ai lancé un défi: partant d’un modèle, réaliser un personnage en pied, et en couleurs, en l’occurence un jedi tel qu’on peut les voir apparaitre dans l’écran de création des personnages du MMORPG Star Wars the Old republic.

Voici ce que cela donne, et les étapes. J’avoue que je suis assez contente du résulta. Ca a deux avantages: lui permettre de savoir et constater qu’il peut y arriver -dur dur d’oser essayer soit-même, et une fois lancé, on doit bien réaliser qu’on y arrive. Le second avantage va être de lui proposer pour le prochain dessin quelque chose de plus complexe, et entre temps, lui donner des conseils et cours sur la manière de montrer la structure du personnage copié, et comment on travaille les effets de pleins et de déliés en encrage.

 

 

 

dae-nude-1680x1050

Merci à tous, et un petit cadeau…

Mon bras se remets, j’en connais -un surtout- qui en sera heureux dès demain.

Mais je ne voulais pas rester sans rien faire aujourd’hui, et je me suis donné une heure pour faire un speedpainting correct, et plaisant.

C’est aussi un cadeau.

Je vous offre le dessin à une dimension écran large, mais aussi sa copie en .tiff  (25 Mo la bête).

Je ne saurais comment remercier les gens qui ont eu la patience d’attendre que j’aille mieux, de me revoir dessiner, qui m’encouragent, et me soutiennent. Vous êtes nombreux, je ne pourrai vous citer tous, et je ne saurais vous remercier tous, sauf de cette manière si simple.

 

Comics and Design, quand l’élève a dépassé le maitre…

Comics and Design.

… le maitre peut aller se rhabiller.

C’était moi… y’a trèèèèès longtemps, quand je pouvais me la jouer devant lui qui n’avait pas encore décidé de faire du graphisme sa propre voie, et que Photoshop voyait sortir toute fraiche sa troisième version à peine -et que mon PC ne tournait pas encore sur un windows 95.

depuis, j’ai ramassé mes dents avec mes petits doigts cassés, j’ai été pleurer dans mon coin sur ma misère, et, malgré ça, je l’ai de temps en temps pourri sur une anatomie foirée ou un encrage approximatif, parce que non mais, c’est lui le petit scarabée. Bon, sincèrement, ça ne fait plus illusion, jugez par vous-même.

Que dire d’autre, si ce n’est que c’est un de mes plus anciens et chers amis, qui a la malheureuse idée d’aller vivre à Paris quand moi je viens me coller en Suisse, et qu’il est en ce bas-monde une des personnes qui a mérité le plus grand, sincère, et profond des respects que je puisse avoir pour quiconque. Mais si vous vous demandez pourquoi, lui le sait, et c’est bien assez!

friends

Comment perdre ses amis en un dessin!

Un speedpainting sur le thème de: comment lâcher quatre heure de délire sur une planche? A partir des deux Yan et Yann de notre colocation, j’ai un peu fumé, et commis cette chose en l’honneur de notre groupe, surnommé affectueusement Les Fous!

L’idée est triple: me défouler, bosser un speedpainting, et enfin, avoir de quoi montrer que je peux faire des commandes de portrait, bien que sur mon style personnel quelque peu manga, et avoir une maquette à montrer à ce sujet.

Reste un dernier effet, peut-être involontaire.. Est-ce qu’ils vont encore vouloir rester des amis après ça?

Pandacolor, ou, the world tour of the friends!

Le blog de skl.

Bon, alors dans la lignée des billets consacrés aux poteaux, en voici un consacré à pandacolor, qui a un surnom qui ne laisse pas planer beaucoup de doutes sur sa passion, l’art et la colo.

Et si le panda peut éventuellement ici être accolé à un caractère doux et agréable, je rappelle aussi que les pandas quand c’est pressé et que 4a le décide, ça bouge très vite et très fort, et les colos de Pandacolor sont un peu dans le même genre. à notre époque, je pleurais en le voyant faire aussi vite et bien. Je pleure moins, mais juste parce que j’ai une grande gueule, c’est ça de vivre trop près de Genève, et, pire que tout, au milieu des Valaisans!

Tout ça pour dire, allez voir, ça vaut le détour!!

La galerie Deviant Art de Pandacolor!