Et de 1000 (et insomnie, bis, the return of the…)

Donc, en quatre jours de réouverture du blog, j’ai le plaisir d’avoir reçu 1 016 visites différentes, de tous les bords. Et le record est hier, avec 376 vues, dont les deux tiers de Facebook.

Ca motive, et merci infiniment encore une fois. Je vais prévoir une tite surprise pour les 5 000 visiteurs (ou les 10 000 si ça va trop vite).

Et à part ça, insomnie, et j’en profite pour dévoiler un extrait d’un travail qui occupe mes nuits, mais dont je ne montrerai plus, que plus tard. D’autres travaux attendent, cet artwork là occupe surtout mes nuits quand le sommeil me dit merde -genre en ce moment. Tout ce que je peux dire, c’est que, pour mon grand plaisir, j’arrive à gérer de la couleur sans trop de mal, et y compris faire certaines choses proprement dont je me pensais tout à fait incapable.

PS: si vous trouvez que l’homme a l’air d’un géant, ou elle d’être toute petite…. c’est les deux, et c’est voulu!

 

Tant qu’on y est comme ça, vous avez votre dessin du jour pour le 23!

(… et je vais essayer de dormir. Non, je ne veux pas être assommée…)

4 réflexions sur “Et de 1000 (et insomnie, bis, the return of the…)

  • 23 mars 2012 à 8 h 06 min
    Permalien

    La pose est un peu… bizarre. Je ne sais pas si j’y lis de la tendresse ou une tentative pour lui briser le cou.

    C’est peut-être voulu aussi, si ça se trouve.

  • 23 mars 2012 à 14 h 28 min
    Permalien

    Plus tard, le dessin en plan large (ici, c’est un extrait), et non, il ne veut pas lui briser le coup…. mais l’effet qui donne que tu te pose la question prouve que le dessin réussit son but!

  • 23 mars 2012 à 15 h 03 min
    Permalien

    Il peut vouloir lui briser le cou tendrement ? Ah ? Je sors ? Par contre comme on en avait discuté, j’aime bien le regard de la fille, mais il a un moins bon rendu ainsi colorisé qu’en noir blanc je trouve.

  • 23 mars 2012 à 15 h 50 min
    Permalien

    –> [] comme on dit…
    Attention, le regard est pas du tout travaillé, j’ai posé les couleurs de base, perso, je préfère avec que sans la couleur, mais ce dessin est toujours en plan. A vu de nez, et vu que l’idée est d’effacer encore l’encrage jusqu’à ce qu’il disparaisse (ce qui sera le cas ou pas, on verra si je m’en sens capable), je pense qu’il reste plus de 20-25 heures de travail.

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

Warning: sizeof(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/users3/p/psychee/www/blog/wp-content/plugins/bmo-expo/classes/theGallery.php on line 136