Jusque là, c’est facile…

J’avais prévu de taper un article personnel, donner des nouvelles toussa, parler de tout de n’importe quoi, et éventuellement de manière totalement égotiste de moi. Mais pas envie.

A la place, j’ai préféré rusher comme une folle. Toujours la même idée, décongestionner les doigt, et la partie de mon cerveau (me demandez pas laquelle) qui me sert à dessiner.

Jusque là, c’est facile, en effet. L’idée est que je dessine avec un chrono, j’ai fais des screenshots, avec le temps à chaque fois (plus ou moins 30 secondes près).

Donc: 8 minutes…

war-8mn

12 minutes:

war-12mn

 

16 minutes plus tard:

war-16mn

 

Après 20 mn:

war-20mn

 

Et enfin, avec la couleur, 30 mn après le début du dessin:

war-30mn

 

 

Et donc oui, jusqu’ici, c’était facile. L’idée c’est qu’il manque pas mal de détails, mais surtout, que je veux peindre, au maximum, en gros, pas ma tasse de thé, et toujours en ayant en tête de rusher, mais aussi que cela rende quelque chose de vivant, de puissant, limite, ce dessin s’appelait aisément: « You shall not pass », vu l’idée….

Et à mon avis, ça va pas être si facile, et je vais me planter. Mais bon, on va bien voir!

 

 

Une pensée sur “Jusque là, c’est facile…

  • 3 octobre 2013 à 21 h 41 min
    Permalink

    Woh ! Classe ! 🙂
    Contente que tu reprennes, je vais continuer à te suivre ♥

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :