Shaan Renaissance, le jeu de rôle

Recu le livre des règles de Shaan-Renaissance. Déjà une fierté, deux illustrations à moi, colorisées par Igor Polouchine s’y trouvent , qui sont des dessins de deux personnages joués par Alysia Lorétan et moi. Et ça fait super plaisir, de voir que pour illustrer le caste des combattants, c’est donc Keynan qui est mis en scène, trop fière ! Je suis ainsi touchée d’être dans les crédits du livre, et les remerciements de l’auteur.

Igor, arrête, je sais plus rentrer dans mes escarpins !

Ensuite…. 30 ans que je fais du jeu de rôle. Ben soyons clairs, c’est le plus beau et superbe livre de règles que j’ai jamais vu, et possédé. 414 pages (oui, un pavé qui pèse son poids), à couverture TRÈS rigide, entièrement en couleurs, illustré avec une abondance exceptionnelle et de qualité, et une mise en page et des graphismes qui me rendent jalouse. Je veux dire, je veux que Les Chants de Loss soit pareil ! Caprice !

Le contenu est à l’avenant, j’ai été impressionnée, bien qu’avec 414 pages je sois loin de l’avoir fini encore. La masse des informations contextuelles pour Shaan y est non seulement énorme, mais qui plus est riche, illustrée, avec un luxe de détails, et d’efforts d’accessibilité. Quasi nulle part, je n’ai vu de double page qui puisse être pénible à la lecture ou la compréhension. Et en plus, fourni avec deux scénarios histoire de vous mettre dans le bain.

C’est une version très modernisée du premier Shaan. Plus simple, elle est aussi plus riche, plus profonde, plus intéressante dans ses choix d’ombres et de lumières quand aux dichotomies apparentes de cet univers où heossiens et humains ne s’entendent pas des masses, et pour cause. C’est un travail très adulte, très profond, qui ravira à mon avis aussi bien le minimaxeur fan d’aventures exotiques, que l’adepte des personnages étranges et des BG riches, tout comme le rôliste théatral pur et dur, ou encore, comme moi, l’amoureux des histoires de héros, de défis, et de failles intimes.

Je ne vais pas entrer dans le détail du système de jeu et des règles. D’abord, parce que vous pouvez le découvrir ici : http://www.shaan-rpg.com/kit-d-initiation/ , ensuite, parce que les règles de jeu, c’est comme les huitres, on aime, ou on aime pas. Le fait est que l’ensemble du livre produit un effet d’immersion remarquable, et toutes les règles semblent couler de source avec le contexte. J’y retrouve les jeux à univers, que ce soit Athanor, Prophecy, Mage l’Ascension, ou encore Légendes des 5 Anneaux. Mais ici, quasi aucunes références directs à nos propres bases culturelles. Bienvenu en Heossie, que vous allez devoir découvrir entièrement comme un explorateur doit cartographier continents et peuples.

Bref… si vous aimez les jeux fast-food, passez votre route. Si la mécanique de jeu reste assez simple, la richesse de l’univers, du contenu, et des concepts à appréhender ferait plutôt penser au long travail minutieux de préparation d’un chateaubriand dans les règles de l’art. On est loin du hamburger-minute.

Si vous aimez les jeux à univers, sautez dessus. Vous ne pourrez pas être décu.

Et enfin, si vous aimez les beaux livres, les beaux objets, et que vous voulez voir un étalon du livre de JDR superbe et réussi…. foncez ! C’est… beau. C’est à peu près ce que je dis à chaque fois que je tourne une page. Limite en ayant peur de l’abimer. Et non, je ne dis pas ça parce qu’Igor est un ami, loin de là !

http://www.shaan-rpg.com/boutique/

 

shaan-couv-1100

2 pensées sur “Shaan Renaissance, le jeu de rôle

  • 31 janvier 2015 à 17 h 36 min
    Permalink

    Et ce ne sont pas deux illustrations, mais trois en fait.

  • 1 février 2015 à 18 h 56 min
    Permalink

    Et elles sont quelles pages ces illustrations 😉

    Côté univers par contre, moi qui ait joué et possède toujours la première édition, je suis un peu déçu, les règles prennent trop de place cette fois. J’attends donc les 4 livrets suppléments, pour avoir un peu plus d’infos.

Commentaires fermés.