Les Chants de Loss

Le Blog Les Chants de Loss, roman, univers, illustrations

logo-loss-new2

« Loss est l’histoire d’une révolution.

Loss est une planète jeune, sauvage et rude, où la faune et la flore rivalisent de gigantisme. Loss est un monde vierge dont peu encore est exploré, et connu. Un monde hostile et flamboyant de vie. Un monde qui n’était pas fait pour les humains.

Loss est le nom d’un métal rare et précieux, qui a assuré le progrès de ces hommes importés sur cette planète, les amenant à une civilisation au flamboiement de la Renaissance. Il leur a permis de créer des navires lévitant, des dynamos électriques, et des armes à impulsion magnétique. Il a fondé leurs civilisations. Il  a donné aux hommes le moyen de créer des merveilles, mais tout autant de tragédies.

Mais, surtout, certains rares individus, en présence de ce métal, s’y accordent, comme un diapason fait résonner le verre, et apprennent soudainement à Chanter avec lui.

Le Chant de Loss permet de manipuler la gravité, et l’électromagnétisme. Il peut faire des miracles. Il peut changer le monde, et le détruire. Les Chanteurs de Loss ont failli anéantir leur espèce. Ils sont craints, pourchassés, et asservis. Si on les utilise, on ne leur permet plus d’exister.

Cependant, s’il est une leçon, que les terriens encore aujourd’hui arrachés à leur foyer, et leur planète, ont appris aux lossyans, et savent mieux que personne, c’est que rien n’est véritablement impossible aux humains, le pire comme le meilleur, dès lors qu’ils le pensent possible.

Loss est le récit de cette leçon, quand, pour survivre, ne reste que la révolte, et la révolution d’un monde tout entier. »

Les Chants de Loss, c’est la rencontre percutante – et en ayant totalement ignoré le panneau « cédez le passage » – entre d’anciens récits et nouvelles qui constituaient en une sorte d’intime exutoire, et des inspirations et sensibilités venues tout droit de l’univers des jeux de rôles et des mondes fantastiques. Inspirations dans laquelle la geekette-lodusaure que je suis nage depuis l’apparition des premiers protozoaires.

J’aurais du mal à toutes les citer, et vous seriez surpris, d’y trouver en vrac le cycle de Dune (Franck Herbert), la saga d’Uasti (Tanith Lee), Nausicaä de la Vallée du Vent (Miyazaki), ou encore Conan (Robert E. Howard), sans oublier des choses plus étranges comme l’Hypothèse Gaïa (James Lovelock), ou la saga de Gor (John Norman). A cela, soupoudrez le tout de divers films et séries télévisées (comme Da Vinci’s Demons ou Outlander), de jeux de rôles aussi variés qu’Animonde et Pendragon en passant par Shaan et Prophecy, de mon amour des créatures de l’Eocène et du Crétacé, enfin de ma passion pour la Renaissance Italienne et Vénitienne. J’aurais pu parler de mon engouement pour la science-fiction en général, qui se devine beaucoup dans le monde de Loss, mais ce serait discuter d’évidences.

Les Chants de Loss, c’est aussi d’autres rencontres, avec des gens, connaissances, amis et inconnus ne cessant de me faire remarquer que je devrais écrire un roman. Celui qui dans ces insistances constantes à me le faire remarquer a gagné, est Igor Polouchine. Mais il ne fut pas le seul, et je remercie, salue, et embrasse de tout mon cœur mes relecteurs et  critiques qui m’encouragent, me tapent dessus, mais surtout s’enfadent les versions non relues et non corrigées de mes chapitres. Et ce n’est certes pas une sinécure.

Les Chants de Loss, c’est enfin la somme de mes pires rêves, et mes plus splendides cauchemars. Oui, dans cet ordre là. D’aucuns diront que c’est un vrai univers de jeu de rôle, d’autres qu’il raconte un récit terrible, et dérangeant, voir effrayant. S’il est tout cela, et surtout s’il ne peut vous laisser indifférent, c’est qu’il aura atteint son but.

Les Chants de Loss n’est toujours pas fini. Cela risque d’occuper une parcelle entière de ma vie. Et c’est bien tout ce que je souhaite, et vous le faire partager.

N’hésitez pas à aller voir, c’est un énorme travail auquel je consacre beaucoup de temps :

Le Blog  Les Chants de Loss, roman, univers, illustrations

Une réflexion au sujet de « Les Chants de Loss »

Blog artistique d'Axelle "Psychee" Bouet

%d blogueurs aiment cette page :