40 ans de jeux de rôle, beau score !

Un hasard cosmique amusant et totalement useless, c’est que Tonton Alias et moi avons le même anniversaire de jeu de rôle a 15 jours près. C’est en effet aux alentours de la fin du mois de Juillet 1982 – non je n’ai pas de date précise ! – que j’ai fait ma première partie de jeu de rôle.

J’avais donc 11 ans, je ne connaissais rien à la fantasy –j’ai toujours été beaucoup plus science-fiction et SF, depuis l’âge de 8 ans – et j’avais aucun intérêt particulier aux jeux de société. Je vivais en Corse et, l’été, j’accompagnais souvent mon père sur ses chantiers de construction. C’est comme cela, sur la terasse d’une villa dont il était maitre d’œuvre et qu’il venait de finir et livrer, que j’aperçus une bande d’ados, genre lycéens et jeunes universitaires, des vacanciers parisiens, parlant haut et fort autour d’une table ombragée, avec devant eux des bouquins colorés, des dés zarbes et du papier.

N’étant pas d’une nature très sociable, je me préparais à m’éclipser, mais la petite bande me héla et me proposa de me montrer à quoi ils « jouaient ».  Et sans surprise c’était à AD&D, première édition, en anglais bien sûr. Comprendre qu’à cette date, y’avait simplement rien d’autre encore ; pour une non anglophone, ça démarrait hard. J’ai pu revenir participer avec eux pendant 15 jours. J’ai perdu mes… heu… 4 ou 5 premiers persos dans cette campagne qui se tenait toutes les après-midi, et c’était foutu, j’avais choppé le virus.

Autant dire que faire du jeu de rôle en Corse ne sera pas exactement easy une fois les touristes partis. Je trouvais dans une librairie la boite rouge de D&D, je me mis à apprendre à faire la MJ, je créais un petit club de jeux de rôle au collège et c’est plus tard que je reçus en cadeau le jeu de rôle l’Appel de Cthulhu, et découvrais que, étrangement, à cette époque, plein de gens, surtout des touristes vacanciers, jouaient aux JDR !

Je me souviens surtout, cependant, de deux-trois choses de ces débuts : avoir rejoint vers 1985-86 le club de jeu de rôle ajaccien réseau Armageddon, dont le nom faisait grincer bien des dents, avoir acheté le jeu de rôle Mega II, un hors-série de Jeux et Stratégie devenu mon premier JDR de SF et pendant très longtemps mon préféré, et avoir, pour les années suivantes jusqu’à mon départ de Corse, trouvé deux groupes de rôlistes chaleureux qui ont accompagnés mon adolescence pour le moins compliquée.

Si je fais le compte des trous dans ma pratique, sur 40 ans, on doit totaliser environ 5 ans où je n’ai pas pu jouer. Le plus souvent parce que j’avais bien d’autres chats à fouetter et que j’étais trop isolée socialement pour retrouver du monde. Mais ouais… sur mes 51 ans, ça fait quand même pas loin des 4/5ème de ma vie à me trainer cette sale manie comme passion !

Hein… et arrêter ? Non mais vous rêvez, là, faut se réveiller et boire de l’eau, monsieur !

2 réflexions sur “40 ans de jeux de rôle, beau score !

%d blogueurs aiment cette page :