OctoGônes en vue, des Coucouilles et des soutiens en masse.

Impression de parfois ânonner une litanie débile sans fin, mais ma santé m’a encore pété les miches pendant un mois, juste après la fin de la convention Clans sort le Grand Jeu (sur laquelle je n’ai toujours pas fini un article). Je ne commence à aller mieux que… ben depuis ce matin, hein. Ouais ; rude ; chiant ; toussa et pas terrible pour le moral.

C’est pourquoi l’organisation pour nous lancer avec l’équipe des Chants de Loss (Alysia Lorétan et Emilie Latieule et moi-même) à la convention Octogônes, énorme messe ludique Lyonnaise consacré à tout ce qu’aiment les communautés du monde du JDR, de l’Imaginaire et affilié, traina lamentablement. Je remercie ici Romain Delplancq, notre coordinateur JDR pour notre éditeur ( Open Sesame Games ) pour avoir géré le bazar de main de maitre, même s’il s’est flagellé de l’avoir fait avec du retard (hey, on est dans le monde du JDR : tout est toujours en retard !).

Donc… nous serons bien à la convention OctoGônes, à Lyon. Du Vendredi matin au Samedi soir, et selon les cas, un petit coucou le Dimanche matin pour ceux qui nous auraient loupé, avec départ dans nos pénates Dimanche midi.

La convention OctoGônes se tiendra du 30 Septembre (vendredi) au 2 Octobre (Dimanche), comme toujours à Villeurbanne, en banlieue de Lyon, au Double Mixte . Toutes les infos pour prendre vos billets et savoir comment vous y rendre sont ici !

On y sera sur le stand de l’éditeur Open Sesame Games, avec d’autres auteurs, comme Fabien Hermandez et Alexandre Clavel, et notre coordinateur JDR préféré, j’ai nommé Romain Delplancq ! On y aura des boites, je pense surtout aux boites Collector, mais aussi des suppléments et des accessoires, et on y viendra avec quelques goodies, dont une petite collection de tirages d’art uniques sous cadre d’illustrations. Vous pourrez y faire dédicacer vos exemplaires des Chants de Loss, ou ceux achetés sur place. Pour éviter les surprises, une dédicace dessinée, c’est 10€. Une dédicace sans dessin, c’est cadeau, bien entendu ! Et tout le monde peut venir demander une dédicace, même les Coucouilles ! D’une, je n’ai aucun radar qui les détecte particulièrement, de deux, je ne vois aucune raison de leur refuser, hein !

Petit rappel à ce sujet, un détail d’importance : je suis prosopagnosique : je reconnais mal les visages des gens et, surtout, je retiens très mal les informations liées à la reconnaissance des visages ; genre, je vous reconnaitrais peut-être, mais je ne me rappellerais pas de votre nom, encore moins de votre pseudo sur les RS, etc. Donc, pensez-y avant de vous vexer que je ne vous reconnaisse pas dans une convention bruyante et bondée, ou que j’oublie comment vous vous appelez, merci d’avance !

Et maintenant, un GRAND MERCI PUBLIC !!

Ouais, un immense merci à l’organisation de la Convention OctoGônes, qui, je le rappelle, est une orga d’associations bénévoles gérée par la FAJIRA, un détail d’importance pour ce qui va suivre.

Un immense merci, ici renouvelé, parce que l’organisation a décidé de prendre très au sérieux et très activement les menaces des diverses bandes de gros salopards qui se sont mis à harceler récemment des acteurs et actrices du monde du JDR, et à les menacer (sic) de les tuer s’ils venaient à OctogGônes (resic). Ces menaces se sont d’abord concentrée sur la vidéaste rôliste Naetherion (que je genre au féminin à sa demande, vu qu’elle est transgenre), puis sur moi quand j’ai dénoncé ces harcèlements, mais ça ne semble pas s’être arrêté à nous deux.

Je vous refile un extrait des menaces à son encontre et à la mienne. Pour ma part, j’en étais à pas loin de 300 en trois jours ; je veux dire, c’est difficile à interpréter autrement que pour ce que c’est.

(à Naetherion)

(à moi 🙂

Il est évident, pour qui me connait, que ces menaces, je m’en tamponne la clavicule avec une babouche. Sept ans que j’en reçois (en fait bien plus, je vous en reparlerais dans un autre billet), et le seul Coucouille courageux que j’ai croisé est reparti frustré après que je me sois foutue ouvertement de sa gueule publiquement. Si la probabilité de me retrouver devant un trio de connards haineux armés ou taillés comme des tanks est non-nulle, elle reste si faible que je n’en ai personnellement rien à cirer. Et si la menace est plus faible que ça, mais insiste pour en découdre, je vais encore casser des membres, même si je n’aime pas cela. Et bon, j’ai bientôt 51 ans, j’ai autre chose à foutre qu’avoir à latter des cons !

Ceci dit, je suis humaniste, altruiste, empathe (oui, les trucs wokes) et si ces menaces me font rire, j’ai une conscience très aiguë qu’elles font moins rire toutes les autres cibles de ces Coucouilles, parce qu’on a, et de loin, pas tous un passé de violences et de bagarres de rues, ni de ceinture noire d’arts martiaux. Et que certaines menaces sur Naetherion, par exemple, à sa place, ouais, j’aurais les foies, vu à quel point ça va loin. Surtout qu’en ce moment, casser du/de la trans, c’est à la mode ; oui, ce moment craint.

Donc, soulagement et reconnaissance quand OctoGône a, après des premiers messages sur leur compte Twitter, diffusé ce message de soutien sur sa page Facebook :

 

« Tout notre soutien à Naetharion et à Axelle Bouet (Psychée) qui subissent actuellement du cyberharcèlement, des menaces de violence et de mort par des individus qui citent OctoGônes comme lieu d’agression.

La Convention OctoGônes condamne fermement ces propos ; qui sont totalement à l’opposé des valeurs qui nous animent ; à l’opposé de ce qu’est OctoGônes.

Les auteurs de ces menaces ne sont pas les bienvenues sur la convention. Les comportements violents ou discriminatoires ; ainsi que les appels à la violence et à la discrimination n’ont aucune place sur notre événement et feront l’objet d’expulsion immédiate.

Nous appelons la communauté rôliste à la vigilance. Comme certains l’ont déjà suggéré, avec du soutien mutuel, nous pouvons ensemble porter une attention particulière à Naetherion et Axelle.

L’organisation d’OctoGônes veut garantir à chacun sa sécurité physique, morale et affective. Cette année nous mettons en place une équipe de bénévoles – appelés « Anges gardiens » – qui a pour rôle de prévenir et recueillir les victimes de tout comportement agressif, discriminatoire, misogyne, homophobe, transphobes ou d’agression sexuel ; ainsi que d’une « safe zone » dédiée.

OctoGônes grandit et attire de plus en plus de monde – pour autant soyez sûr – que nous conserverons cette ambiance de partage et d’ouverture – bienveillante et chaleureuses – qui caractérise notre événement. »

Lien direct sur la publication ici.

 

Un IMMENSE merci, donc, à OctoGônes de prendre cela avec tant de sérieux. Un encore plus immense merci pour les 389 inconnus qui ont likés en marque de soutien à ce message et pour la quarantaine de personnes à l’avoir partagé pour le relayer. Merci à vous tous de prouver que les salopards d’extrême-droite, les masculinistes haineux, les homophobes, les transphobes, les racistes, qui se cachent derrière les Coucouilles n’ont aucun soutien et sont réduits à une poignée de connards isolés, tout juste bon à provoquer, contre eux, l’indignation, la colère et l’action des communautés du monde du jeu de rôle.

Un immense merci aussi pour mes amis ; ils savent bien que je sais casser les gens, mais cela ne les empêche pas de s’inquiéter. Un immense merci encore pour tous les inconnus, femmes, LGBT+, racisés, ces fameuses « minorités » qui, sans rien dire, sans bruit, évitent, encore aujourd’hui, les clubs et les conventions de JDR, par la peur des agressions, des humiliations, des remarques cinglantes et des regards réprobateurs ou haineux de gugusses qui croient que « c’est drôle » et qui se pensent les gardiens du temple d’un monde du JDR qui ne serait ouvert qu’à l’homme blanc mâle cisgenre hétéro. Ben, l’homme blanc mâle cisgenre hétéro, c’est la grande majorité de ces gens qui nous soutiennent, hein. Ce sont des humains, des humanistes, et c’est pour eux tout ce qui compte, le reste est accessoire. Parce que ces gens ont appris que l’empathie, l’ouverture d’esprit, la bienveillance, c’est juste connement important pour que tout le monde se sente accueilli et bien dans ses chaussures et que leur privilège illusoire de « l’homme blanc mâle cisgenre hétéro » n’est en rien une excuse, bien au contraire.

Chapeau bas, donc… et à dans deux semaines à Lyon !

2 réflexions sur “OctoGônes en vue, des Coucouilles et des soutiens en masse.

%d blogueurs aiment cette page :